La chenille processionnaire du pin

Les chenilles processionnaires du pin  sont des insectes qui vivent en particulier sur les pins, mais aussi sur les cèdres, où elles s’installent du début de l’automne jusqu’à la fin de l’hiver.

Les chenilles confectionnent un gros nid soyeux et cotonneux blanc très visible qui ne cesse de s’agrandir tout au long de l’hiver. Elles ne descendent de l’arbre qu’à la fin de l’hiver pour se transformer en papillon. Le papillon peut parcourir en été des dizaines de kilomètres, ce qui explique la prolifération de ces insectes.

Dégâts et dangers :

Les poils qu’elles ont sur le dos, et qui sont expulsés, sont enduits d’une substance très irritante pour la peau et la muqueuse ; la forte concentration de ces poils dans l’air peut produire un véritable nuage toxique.

  • Pour l’arbre :

Les chenilles se nourrissant des aiguilles et compte tenu de leur grand nombre, provoquent un affaiblissement très important des arbres.

  • Pour les animaux domestiques :

Elles sont mortelles pour les chats ou chiens qui les mangent, s’ils ne sont pas traités par un vétérinaire, en raison de leurs poils urticants projetés dans l’air.

  • Pour l’homme :

Ces poils urticants peuvent être la cause d’urticaires importants ou de fortes réactions allergiques (oedèmes, asthme) ou d’atteintes graves aux yeux, particulièrement chez les jeunes enfants.

Processionnaire du pin

Arbre avec nids – Nid – Chenille

Traitements :

La coupe des nids s’avérant donc dangereuse, il importe de traiter les arbres.

Notre société effectue les traitements chaque année dès la mi septembre jusqu’à la descente des chenilles, avec des produits homologués, permettant d’éliminer les chenilles en protégeant la vie de l’arbre. Il est inutile de couper les nids quand l’arbre a été correctement traité, les chenilles étant mortes. Ces nids dégénèrent souvent avec les premières chaleurs.

La destruction des chenilles n’empêche pas la réapparition de chenilles sur les arbres l’automne suivant.

Certains produits ou méthodes comme l’utilisation de phéromones n’empêche pas la prolifération des chenilles, elle est seulement utile au mois de juillet pour savoir si l’infestation sera plus ou mins importante et permettra de déterminer si un traitement est nécessaire, mais elle n’est en aucun cas un traitement.

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.

  • Agrément Ministère de l'Agriculture DRAAF Rhône Alpes RH 02733